Christian Vanneste, le porno et les lois imbéciles

Si vous n’êtes pas déjà au courant, voici l’information : Christian Vanneste, député du Nord ravi, vient de déposer en compagnie de Marcel Bonnot, Louis Cosyns, Cécile Dumoulin, Jean-Pierre Dupont, Franck Gilard, Dominique Le Mèner, Lionnel Luca, Guy Malherbe, Christian Ménard, Alain Moyne-Bressand, Didier Quentin et Michel Zumkeller, une proposition de loi « visant à lutter contre la pornographie ».

(Vous trouverez, dans les premiers paragraphes de cet article, une alerte synthèse du passif de Monsieur Vanneste en matière sexuelle, entre autres).
Christian Vanneste / Boulogne le 17 novembre 2009 / IBO/SIPA

Christian Vanneste (Sipa).

Si Monsieur Vanneste s’en prend aujourd’hui au porno sur Internet, c’est parce qu’il serait responsable de multiples maux, à commencer par une augmentation de la « délinquance sexuelle » et une dégradation de l’image de la femme, de plus en plus considérée « exclusivement » comme un « objet sexuel ». Avec un Internet devenu « la porte ouverte à toutes les réalités du monde représentées de manière virtuelle », on assisterait, selon Monsieur Vanneste, à l’aggravation de la « propension des filles à faire des tentatives de suicide », tandis que les garçons, eux, seraient poussés à « exploiter leurs fantasmes », en violant collectivement les filles sus-citées « devant des centaines de personnes de passage ». Oui, c’est horrible.

Malheureusement pour Monsieur Vanneste et ses (nombreux) compagnons d’armes, sa croisade pornophobe visant à « protéger nos enfants », en plus d’être stupide, répressive, conservatrice, puritaine et pudibonde, est dramatiquement mensongère.

Les arguments de « bon sens » de Monsieur Vanneste et ses exemples « comme on en a tous les jours » n’en sont pas. La pornographie n’est pas un « fléau » dont les effets négatifs « se propage[nt] dans la société et s’étend[ent] sur le long-terme ».
Les effets de la pornographie sont plus positifs que négatifs
Au contraire : les effets sociaux de la diffusion massive de pornographie sur Internet, et de l’accès massif à la pornographie sur Internet, s’ils existent, sont bien plus positifs que négatifs. Il est même d’ailleurs très probable que cette diffusion et cet accès soient responsables d’une baisse accrue de la criminalité sexuelle, telle qu’on l’observe dans nos sociétés depuis plusieurs dizaines d’années.

Et si Monsieur Vanneste assène son « bon sens » sans justifier ni vérifier ses dires (en même temps, c’est le principe du « bon sens », je suis un peu con, moi aussi), ce n’est pas le cas des (très) nombreux livres, études, articles, analyses et enquêtes qui les contredisent.

Commençons par Anthony D’Amato, professeur de droit à l’Université de Northwestern, et son papier de 2006.

En 1970, bien avant la naissance d’Internet, certains dirigeants politiques majeurs s’inquiétaient déjà de l’influence délétère de la pornographie sur la société, et Anthony D’Amato fut ainsi dépêché comme consultant auprès de la « Commission Nixon sur l’obscénité et la pornographie ». Après des semaines de recherches et de débats, la commission conclut qu’il n’y avait « aucun lien de causalité entre l’exposition à du matériel sexuel explicite et des comportements délictueux ou criminels » – un bilan qui rendit Nixon « furieux », précise D’Amato.

A la recherche d’une vérité plus politique que factuelle

Trois présidents plus tard, Ronald Reagan réitéra l’expérience en nommant une commission similaire qui, cette fois-ci, eut des conclusions divergentes : quelques dix ans avaient passé, et il existait désormais un lien causal entre pornographie et crimes sexuels violents. Sauf que D’Amato, absent de cette seconde commission, s’empressa de critiquer vertement les « calculs » des commissaires dans un article, montrant qu’ils s’étaient bien plus attelés à la recherche d’une « vérité politique » que d’une vérité factuelle.

(Toute ressemblance avec des députés du Nord existants n’est évidemment pas fortuite).

Si les reaganiens avaient eu raison et que l’exposition à la pornographie augmentait la violence sociale, de nos jours, l’explosion de l’exposition à la pornographie générée par Internet aurait dû conduire à l’explosion de la violence sexuelle dans les sociétés les plus « connectées ». Ou pour le dire comme D’Amato, si la commission Reagan avait vu juste, nous devrions assister quotidiennement à « des tonnes de viols sur les campus universitaires, à des centaines de viols dans les villages, à des milliers de viols dans les villes ».
Et au niveau des faits, que se passe-t-il ? Depuis 25 ans, la fréquence des viols et autres agressions sexuelles a diminué de 85%, rien qu’aux États-Unis. De même, entre 1980 et 2000, si les États américains les moins connectés ont connu une hausse de 53% des viols, les régions les plus « technologiquement avancées » ont, en moyenne, vu leur criminalité sexuelle décroître de 27%.

Pour Christopher J. Ferguson, cité par le Scientific American, ces tendances « ne concordent tout simplement pas avec la théorie voulant que les viols et les agressions sexuelles aient un quelconque lien avec la pornographie. Au stade actuel, je pense qu’on peut affirmer que rien ne la prouve, et qu’il est temps d’en finir avec cette croyance ».

L’analyse est encore plus poussée dans étude de 2009, menée méticuleusement par Milton Diamond pour qui : « absolument rien ne prouve que la pornographie ait un quelconque effet négatif ». Au contraire, dans tous les pays d’Europe, d’Amérique et d’Asie observés par ce professeur d’anatomie et de biologique reproductive, toutes les statistiques tendent à prouver que plus l’accès à la pornographie s’améliore, plus les crimes sexuels baissent – ou, au pire, vraiment au pire, stagnent.
La pornographie a un effet protecteur

Au Japon, les choses sont encore plus intéressantes (et « instructives ») pour Monsieur Vanneste. Dans ce pays, tandis que les viols collectif et commis par des mineurs étaient relativement fréquents au début des années 1970, ces catégories de crimes sexuels ont été celles qui ont le plus baissé avec l’arrivée d’Internet dans les foyers japonais. En tout, et selon des statistiques policières, les viols commis par et sur des mineurs ont été diminués de moitié entre 1972 et 1995. « La pornographie semble avoir un effet protecteur », affirme Milton Diamond, qui observe que, partout où cela a été analysé, la diffusion d’Internet s’accompagne, certes, d’une baisse de la criminalité sexuelle, mais d’une baisse d’autant plus sensible chez les jeunes.

Et quid de l’effet de la pornographie sur « l’image de la femme » ? Là encore, aucune donnée n’atteste des lubies de Monsieur Vanneste et de ses camarades paniqués (attention, astuce).

En 2006, dans son ouvrage de synthèse An Insider’s View of Sexual Science since KinseyIra L. Reiss explique ainsi que le X est plutôt bénéfique sur les biais sexistes. En moyenne, les hommes amateurs de X sont, par exemple, plus prompts à accepter que les femmes travaillent, à les voir évoluer dans les plus hautes sphères du pouvoir économique ou politique, ou à les considérer « psychologiquement capables » de gérer seules des entreprises. Au contraire, les individus les moins exposés au porno sont globalement, écrit Reiss « loin de prendre fait et cause pour l’égalité des sexes ». Des conclusions que confirment, à nouveau, des dizaines et des dizaines d’autres études scientifiques, enquêtes et sondages…
Halte au porno / campagne années 70-80 / COLLECTION RIBIERE/SIPA

Campagne des années 70-80 (Sipa).

Un exemple parmi tant d’autres est cette étude de 1994, menée par les psychologues William A. Fisher et Guy Grenier, dans laquelle les chercheurs ont tenté, à l’aide de « complices » féminines et d’un tas de vidéos pornos où les actrices étaient violées, objectivées ou dégradées, de pousser des hommes dans leurs plus vils retranchements fantasmatiques. Là encore, rien ne s’est produit, et aucun effet « misogyniste » du porno n’a pu être mesuré. Parallèlement, dans son mémoire de doctorat, Anthony F. Bogaert montrait, en 1993, que lorsqu’on leur permettait un choix absolument libre de « matériel sexuel explicite », les participants de son étude ne se dirigeaient qu’à 4% vers des vidéos violentes, et 3% vers de la pédopornographie – l’écrasante majorité préférait des images de sexe « conventionnel » où les femmes étaient consentantes et prenaient du plaisir.

De même, en 2004, une étude conduite par 4 chercheurs en psychologie et sociologie de l’Université technologique du Texas (dont 3 femmes, je précise), montrait que les consommateurs réguliers de porno (même si peu avaient, il est vrai 15 ANS DE PORNODEPENDANCE dans les pattes) ne manifestaient pas plus d’attitudes négatives à l’égard des femmes, et avaient même davantage tendance à penser que les femmes devaient être protégées – ce qui s’apparentait, pour les scientifiques, à du « sexisme bienveillant ».

La religion incite à refouler ses désirs sexuels

Je pourrais continuer pendant des heures… mais je préfère terminer sur cette étude de 2007, menée par Alan McKee, auteur du Porn Report, et qui montre que sur 1023 consommateurs réguliers de pornographie, les individus les plus sexistes étaient, en moyenne, les plus vieux, ceux qui préféraient voter à droite, vivaient dans des zones rurales et avaient un niveau d’éducation plutôt bas…

Oh non, pardon, je vais plutôt vous laisser sur celle-ci, de 2009, qui remarque que lorsqu’on demande à 299 étudiants de premier cycle s’ils pensent que leur consommation de porno est « problématique » (ie. leur provoque des obsessions sexuelles incontrôlables, ou rend leurs relations amoureuses plus difficiles), la moyenne des « oui » se retrouve chez des individus dont l’éducation, la morale et/ou la religion les incite à refouler leurs désirs sexuels.

Comme c’est étrange, j’en ferais bien une proposition de loi… en espérant que cela suffise à faire taire ces « représentants » chez qui le « bon sens » semble synonyme de « méthode infaillible pour dire n’importe quoi ».

Article initialement publié ici.
Sur le même thème : censure du web, comme un air de déjà vu
et la censure passe d’abord par le porno.

Tags: , , ,

11 Réponses à “Christian Vanneste, le porno et les lois imbéciles”

  1. Porno
    2 août 2011 à 10:16 #

    Je suis très heureux de voir enfin un article qui confirme ce que j’ai toujours pensé, par des faits établis et des études sérieuses. Désolés pour vous les puritains mais c’est un fait, le porno, c’est plutôt bon contrairement à ce que vous voudriez nous faire croire! Pour ma part, j’ai toujours pensé que ceux qui veulent nous faire croire le contraire, souhaitent nous garder dans un état de frustration de privation de nos liberté pour pouvoir mieux nous manipuler.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Christian Ménard | Les députés de France - Tous nos députés email et téléphone - 4 août 2011

    […] Christian Vanneste, le porno et les lois imbéciles | Fhimt.com … Franck Gilard, Dominique Le Mèner, Lionnel Luca, Guy Malherbe, Christian Ménard, Alain Moyne-Bressand, Didier Quentin et Michel Zumkeller, une proposition de loi »visant à lutter contre la pornographie ». … […]

  2. Christian Vanneste | Les députés de France - Tous nos députés email et téléphone - 4 août 2011

    […] Christian Vanneste, le porno et les lois imbéciles | Fhimt.com Si vous n'êtes pas déjà au courant, voici l'information : Christian Vanneste, député du Nord ravi, vient de déposer en compagnie de Marcel Bonnot, Louis Cosyns, Cécile Dumoulin, Jean-Pierre Dupont, Franck Gilard, … […]

  3. Didier Quentin | Les députés de France - Tous nos députés email et téléphone - 4 août 2011

    […] Christian Vanneste, le porno et les lois imbéciles | Fhimt.com … Franck Gilard, Dominique Le Mèner, Lionnel Luca, Guy Malherbe, Christian Ménard, Alain Moyne-Bressand, Didier Quentin et Michel Zumkeller, une proposition de loi »visant à lutter contre la pornographie ». … […]

  4. Franck Gilard | Les députés de France - Tous nos députés email et téléphone - 4 août 2011

    […] Christian Vanneste, le porno et les lois imbéciles | Fhimt.com Si vous n'êtes pas déjà au courant, voici l'information : Christian Vanneste, député du Nord ravi, vient de déposer en compagnie de Marcel Bonnot, Louis Cosyns, Cécile Dumoulin, Jean-Pierre Dupont, Franck Gilard, … […]

  5. Jean-Pierre Dupont | Les députés de France - Tous nos députés email et téléphone - 4 août 2011

    […] Christian Vanneste, le porno et les lois imbéciles | Fhimt.com Si vous n'êtes pas déjà au courant, voici l'information : Christian Vanneste, député du Nord ravi, vient de déposer en compagnie de Marcel Bonnot, Louis Cosyns, Cécile Dumoulin, Jean-Pierre Dupont, Franck Gilard, … […]

  6. Louis Cosyns | Les députés de France - Tous nos députés email et téléphone - 4 août 2011

    […] Christian Vanneste, le porno et les lois imbéciles | Fhimt.com Si vous n'êtes pas déjà au courant, voici l'information : Christian Vanneste, député du Nord ravi, vient de déposer en compagnie de Marcel Bonnot, Louis Cosyns, Cécile Dumoulin, Jean-Pierre Dupont, Franck Gilard, … […]

  7. Marcel Bonnot | Les députés de France - Tous nos députés email et téléphone - 4 août 2011

    […] Christian Vanneste, le porno et les lois imbéciles | Fhimt.com Si vous n'êtes pas déjà au courant, voici l'information : Christian Vanneste, député du Nord ravi, vient de déposer en compagnie de Marcel Bonnot, Louis Cosyns, Cécile Dumoulin, Jean-Pierre Dupont, Franck Gilard, … […]

  8. Michel Zumkeller | Les députés de France - Tous nos députés email et téléphone - 4 août 2011

    […] Christian Vanneste, le porno et les lois imbéciles | Fhimt.com … Franck Gilard, Dominique Le Mèner, Lionnel Luca, Guy Malherbe, Christian Ménard, Alain Moyne-Bressand, Didier Quentin et Michel Zumkeller, une proposition de loi »visant à lutter contre la pornographie ». … […]

  9. Fish Oil Supplement Online » body pictures-3 - 16 mai 2012

    […] – fin.de/magazin/medizinisches/artikel/neurodermitis/ – http://www.fhimt.com/2011/08/02/christian-vanneste-le-porno-et-l... – http://www.plurielles.fr/sante-forme/les-signes-annonciateurs-de... – […]

  10. body pictures-3 | -techportal- - 22 mai 2012

    […] – fin.de/magazin/medizinisches/artikel/neurodermitis/ – http://www.fhimt.com/2011/08/02/christian-vanneste-le-porno-et-l… – http://www.plurielles.fr/sante-forme/les-signes-annonciateurs-de… – […]

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.