Hackerspace en Tunisie : c’est parti !

La super navette est lancée à la vitesse lumière dans le cyberespace et elle est en orbite techno-stationnaire autour du websocial tunisien.

Le Samedi 24 décembre 2011, dans les locaux de Nawaat, les premiers travaux du HackerSpace ont été présentés devant quelques acteurs emblématiques de la peuplade du web tunisien.

Moez Chakchouk-Directeur de l'ATI aka Ammar404 & Mehdi Lamloum-Blogueur Aka PinkLemon ex Golden Chicha


Bien évidemment, cher lecteur, derrière ton écran, tu te demandes probablement :   « heu, mais c’est quoi un HackerSpace ?  »

Un Hackerspace ou un CreativeSpace est un endroit plutôt cool où des personnes qui partagent les mêmes centres d’intérêts se retrouvent en communauté ouverte pour partager et échanger leurs ressources et leurs connaissances afin de concrétiser des projets.

Chemeseddine Ben Jemâa Aka KanGouLya Coordinateur du HackerSpace


Hébergé par Nawaat et coordonné par Chemseddine Ben Jemaa aka Kangoulya, le premier HackerSpace tunisien regroupe plusieurs communautés : Le Chaos Computer Club TUNISIE, que l’on va désigner par l’acronyme CCC-TN, TelecomIX Tunisie, le Parti Pirate Tunisien (PPT) et le Parti 2.0.

Houssem H. Aka Venatoria-Membre de Nawaat


Dans le détail, le CCC-TN – inspiré par les différents CCC actifs et influents à travers le Monde – est une organisation de hackers qui se décrit comme :

« une communauté galactique des êtres de la vie, indépendante de l’âge, du sexe, de l’origine ethnique ou de l’orientation sociale, qui œuvre à travers des frontières pour la liberté d’information »

CCC-TN


Quant à TelecomiX Tunisie, également inspiré par le modèle TelecomiX, c’est  un groupe décentralisé d’activistes du net, engagés en faveur de la liberté d’expression.

« Nous luttons pour protéger, l’améliorer et défendre le partage libre de l’information. TelecomiX, tout comme internet, ne connait ni limite technologique ni limite territoriale. Nous n’avons ni hiérarchie ni pratiques prédéterminées. Nous pensons tous ensemble et agissons ensemble. Nous sommes des amoureux d’internet et veillons à son essor »

TelecomiX Tunisie- the Data Lovers


Contrairement à ce qu’on peut imaginer, le Parti 2.0 n’est pas un parti politique, c’est une initiative qui cherche à promouvoir la cyberdémocratie à travers des projets comme FixiliHoumti où nous pourrions tous, grâce à une application dédiée, communiquer en temps réel aux responsables concernés les travaux à effectuer dans notre quartier (chaussée abimée, poteau électrique dangereux, etc.).

GovSearch: le moteur de recherche de sites gouvernementaux tunisiens - le premier projet du Parti 2.0

 

Projet FixiliHoumti ou comment fusionner citoyenneté & technologie pour une meilleure qualité de vie


Bien que leur organisation et leurs objectifs soient différents, les communautés du HackerSpace semblent s’accorder sur un dossier priorité l’OpenData (transparence et disponibilité des données publiques) et l’OpenGov (gouvernance participative) en Tunisie.

Tags: , , ,

Aucun commentaire pour l'instant.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.