Le Bondy blog termine son installation en Tunisie par un festival

Le Bondy Blog est un site web Français créé fin 2005 durant les émeutes qui ont eu lieu en banlieues, et dont la ville de Bondy, en région parisienne, a été l’un des symboles.

En 2005, durant trois mois, une quinzaine de journalistes du magazine l’Hebdo se sont relayés pour former, dans un petit local de la cité Blanqui de Bondy, une équipe de journalistes citoyens, pour ensuite en passer les commandes à Mohamed Hamidi. Le blog s’est depuis imposé comme la voix des quartiers dans les débats qui animent la société française, une voix par ailleurs totalement absente des média Français.

Deux ans après sa création, des accords de partenariat ont été réalisés avec le portail Yahoo et le quotidien 20 Minutes, assurant au blog une très large visibilité. Il accueille aujourd’hui près d’un demi millions de visiteurs par mois. Outre un succès d’audience, le Bondy blog a reçu depuis sa création une série impressionnante de distinction, comme le prix décerné en 2009 par le magazine Challenge, ou la reconnaissance du prestigieux New York Times.

Ecrit par des citoyens qui parlent de leurs environnement quotidien, le Bondy blog ne s’est pas arrêté en si bon chemin, et a mis en pratique la méthode qui l’a vu naitre pour faire des petits. C’est tout naturellement que la Tunisie s’est imposé comme la dernière implantation en date de ce qui est aujourd’hui l’expérience de journalisme citoyen internationale la plus aboutie à ce jour, et qui compte déjà sept implantations locales.

Initié par Serge Michel, la formule qui a permi sa mise en route a servi par la suite à dupliquer le modèle ‘BondyBlog’ dans une multitude de villes et de pays : Lyon, Marseille, mais également Dakar, Lausane ou Vernier, en banlieu de Genève, et désormais la Tunisie, au coeur des régions défavorisées : Gafsa, Kasserine, et bien sûr, Sidi Bouzid, la ville emblématique de la révolution Tunisienne.

Ainsi, une équipe de deux bloggeurs expérimentés, mais également de journalistes professionels, assistés par le CFI et l’Institut français de Tunisie, à décidé d’implanter dès le lendemain de la révolution Tunisienne, la formule du Bondy Blog en Tunisie.

« 4 mois de préparations et de prise de contacts préalables ont été necessaires avant de concrétiser sur le terrain les premières formations » confie Rafika Bendermel, elle-même rédactrice au Bondy Blog de Lyon depuis avril 2009.

Une fois le terrain préparé, la constitution de l’équipe et la formation a commencé en décembre 2011. Sur 35 bloggeurs formés aux travail d’écriture et de réalisation audiovisuelle, 20 constituent aujourd’hui l’équipe du Tunisie Bondy Blog, répartis sur Gafsa, Kasserine, Sidi Bouzid et Tunis. A eux tous, accompagnés et coachés par leurs mentors, ils réalisent une expérience unique qui surprend par la qualité de ses contenus et qui offrent un regard unique sur la situation et les préoccupations des régions défavorisés de Tunisie.

« L’exclusion est très différente en Tunisie par rapport à la France, où ce sont les banlieues des grandes villes qui sont défavorisées. Ici, ce sont des régions toutes entières »

La formule qui a marché à Bondy semble fonctionner dans les régions du centre de la Tunisie, et pour clore la période de mise en place du Tunisie Bondy Blog soutenue par le journaliste Manuel Liutkus (JRI), l’équipe organise un festival du reportage citoyen, qui aura lieu les 24 et 25 Mars à Sidi Bouzid.

Chacun est invité à participer en envoyant aux responsables du blog un lien vers une réalisation audiovisuelle ou un article. Un jury composé de l’équipe du Tunisie Bondy Blog et de professionels récompensera un article sur un évènement d’actualité et un reportage vidéo de cinq minutes consacrés aux régions du centre de la Tunisie.

Le festival, durant lequel seront projetés les réalisations proposées par les citoyens participant au concours, sera également l’occasion pour les bloggeurs Tunisiens participant au Tunisie Bondy Blog ou désireux de rejoindre l’aventure de se rencontrer et d’interagir.

Tags: , , , , ,

Aucun commentaire pour l'instant.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.