Mohamed Merah. Point.

Un fou a commis par deux fois au moins deux crimes atroces, tuants d’innocentes personnes, au gré de son humeur, incertaine, déséquilibrée, allant même jusqu’à s’attaquer au paroxysme de l’innocence, des enfants, et atteindre ainsi le paroxysme de l’horreur.

Ce crime d’une atrocité encore une fois inqualifiable, ne doit ni être expliqué, ni être pardonné, ni être atténué comme l’a justement rappelé le président de la République. Il y a des présomptions d’innocences qui ne valent pas, celle-ci en fait partie.

Alors cessez, définitivement, tous, de vouloir justifier ce crime.

Mohamed Merah est un criminel. Point.

Un fou. Un psychopathe. Un déséquilibré. Un terroriste.

Mais Mohamed Merah est français. Mohamed Merah n’est pas d’origine algérienne. Il n’est pas, à l’origine, algérien.

Mohammed Merah est né à Toulouse, a vécu à Toulouse, a grandi à Toulouse, a tué à Toulouse.

Non, ne l’affabulez pas d’une origine algérienne, qui ne concerne que ses parents, pour tenter de donner sournoisement pour certains, inconsciemment pour la plupart, un début, au mieux d’explication, au pire de justification, à son acte. Mohamed Merah est un immonde criminel et l’origine algérienne de ses parents n’a rien à voir.

Vous auriez pu également dire que Mohammed Merah, mesurait un mètre quatre vingt deux pour tenter de stigmatiser tous ceux qui font un 1,82 m.

Sauf que personne ne l’aurait compris, et tout le monde se serait demandé pourquoi cette précision.

Or la précision de l’origine algérienne de ses parents ne surprend personne. Forcément puisque c’est une explication qui nous est ainsi donnée. Nécessairement, puisque nous sommes désormais formaté pour l’analyser comme une explication.

A force de vouloir diviser on fini par créer une haine entre ceux qu’on divise. Une haine qui fait que tout les français, quels que soient leurs origines, condamnent spontanément et unanimement les agissements de ce dangereux psychopathe.

Mais tous ne le font pas avec la même ferveur, car pour certains – les basanés, les français de branche – il y a un certain malaise dans cette condamnation. Par la stigmatisation insidieuse qui en est faite, le condamner, c’est condamner Mohamed Merah d’origine algérienne.

Or c’est Mohamed Merah tout court qui est coupable. Et ça, l’origine algérienne – qui n’existe réthoriquement pas – ils n’en veulent pas. Car ça n’a rien à voir. Difficile d’expliquer la subtilité car la condamnation doit être faite avec ferveur, sans réserve, totale, à cause de l’atrocité du crime.

Oui difficile de débattre sans risquer de paraître comme voulant atténuer l’ampleur et la violence de l’acte. Quant on condamne un crime monstrueux, la société n’admet pas qu’on puisse mettre un mais derrière la condamnation. Même si le mais concerne non pas la peine, mais l’auteur.

Alors au mieux on condamne, mais au pire on se tait. Et le fossé se creuse un peu plus.

L’incompréhension gagne. On veut bien, mais on ne peut point. Vous ne condamnez pas la bonne personne. Ce n’est pas l’algérien qui est fautif, c’est Mohamed Merah.

Sauf que c’est trop tard, cette précision ne sera pas entendue. C’est fini, c’est clos, Mohamed Merah d’origine algérienne est un jeté à la vindicte populaire. Sauf que Mohamed MERAH d’origine algérienne, il n’existe pas.

Oui, nous condamnons, oui ce type ne mérite ni compassion, ni même qu’en s’épanche sur son cas.

Oui, nous présentons nos excuses aux familles des victimes, nos plus sincères condoléances, notre plus profonde tristesse.

Oui, le français que je suis s’excuse, s’excuse que la société à laquelle il appartient, la société française, génère ce type d’individus.

Oui nous nous excusons car nous, français, avons enfanté d’un monstre.

Je suis français par ma mère, musulman de culture, tunisien par mon père et humain par mon espèce. Et j’ai mal partout.

A ma France qui a enfanté celui là, à mon islam qui est l’’explication donnée par ce fou, à mon Maghreb qui est l’explication des témoins, à mon humanité pour ces innocentes victimes.

Nous devons tous être unis contre ce type d’individus, arrêtez de nous désunir.

Nous devons tous lutter contre ces dérives sociétales. Arrêtez de leur donner une dimension culturelle. Nous devons tous empêcher ces dégénérescences, arrêtez de dire qu’elles relèvent de l’Homme… ou d’un Dieu.

La folie, la bêtise, la haine, la cruauté n’ont ni Dieu, ni origine, ni nationalité. Tout comme l’amour, le partage, la bonté.

Le bien et le mal sont universels.

Le Monstre c’est Mohamed Merah. Pas un type d’origine algérienne. Pas un français. Pas un toulousain.

Tags: , ,

Auteur:Karim Guellaty

Entrepreneur et bloggeur Franco-Tunisien, particulièrement au fait de la situation Tunsienne, Karim Guellaty s’était fait remarquer sur Twitter, entre autre, par la précision des renseignements qu’il avait donné sur les péripéties de la fuite de Ben Ali.

61 Réponses à “Mohamed Merah. Point.”

  1. 24 mars 2012 à 12:09 #

    Etant né et ayant grandi à Toulouse, je vous remercie du fond du coeur pour votre article.

    • karim guellaty
      26 mars 2012 à 11:19 #

      merci

  2. 24 mars 2012 à 13:43 #

    Très bon article, je suis tout à fait d’accord, merci

    • karim guellaty
      26 mars 2012 à 11:19 #

      …merci

  3. 24 mars 2012 à 14:43 #

    Je voudrais revenir sur un autre point. Tout d’abord je rejoint à 100% la stupidité de rabacher son « origine algérienne ». Je rêve d’un journaliste appelant sarkozy « président français d’origine hongroise » ou bien hortefeux d’« ministre marié à une norvégienne ».

    Par ailleurs, c’est étonnant de ne pas le trouver dans cet article, mais il a été énormément question de l’islam. De la même façon que son origine algérienne, cette précision n’a pour but que salir cette religion. On ne pourra que constater que Breivik, lui, n’avait qu’assez peu été traité d’extrémiste chrétien. Peut-être avait-on des motivations différente pour, au contraire dans son cas, ne pas insister sur ses origines ou croyances . . . Ça sent pas bon.

    Il y a pourtant un point sur lequel je ne rejoint pas DU TOUT cet article. C’est cette emphase de la gravité du crime sur les enfants. Et ce pour deux raisons. Tout d’abord, je ne pense pas que tuer des enfants soit plus grave que de tuer n’importe qui d’autre. Non pas que ce soit bénin, non pas que ce soit moins grave, car bien sur ça l’est. Non simplement, car des gens ont été tués, et je ne vois pas pourquoi leur age serait un paramètre plus important que à la qualification de la gravité de l’acte que leur sexe, leur religion, leur taille comme le prend en exemple cet article pour Merah. Enfant ou pas, des gens ont été tués, et c’est grave. Point.

    Et c’est la ou l’on en vient à la perversité de l’exercice journalistique sur cette affaire. Pourquoi tuer des enfants ? Parce que cela va créer des réaction comme celle en début de cet article. C’est exactement le but recherché par Merah, et voir fhimt tomber dans ce panneau, ça m’attriste.

  4. 24 mars 2012 à 15:26 #

    En realité le crime contre enfant est une circonstance aggravante car ils ont une capacité de défense quasi nulle par rapport à l’adulte. C’est ainsi mais s’attaquer à des personnes particulièrement vulnérables comme les enfants est une circonstance aggravantes. Il en est ainsi du viol sur adulte et sur enfant et ainsi de suite.

    Il faut avoir des enfants pour comprendre leur particulière fragilité, leur exceptionnelle naïveté, la beauté de leur candeur.

    • eole
      24 mars 2012 à 19:34 #

      quel est le rapport avec l’article ?

      • eole
        24 mars 2012 à 19:37 #

        je n’avais pas pris le temps de lire le commentaire précédent…

      • Pwet
        24 mars 2012 à 19:38 #

        C’est en réponse au commentaire de Deadalnix, je pense.

        • karim guellaty
          26 mars 2012 à 11:20 #

          oui exact. désolé. je répondais à partir de mon téléphone, donc je ne pouvais pas faire « répondre » à ce commentaire précisement mais seulement commenter

    • nodefect
      24 mars 2012 à 20:15 #

      Quelle capacité de défense un adulte possède-t-il face à un flingue, je vous le demande…

  5. brigetoun
    24 mars 2012 à 19:37 #

    merci à vous pour ce billet qui marie sensibilité et justesse absolue du propos

  6. Anonyme
    24 mars 2012 à 19:46 #

    Petit 1 : Un criminel ne s’arrête pas à un criminel. Je n’aime le terme « c’est un criminel, point ». Merah, malgré l’acte horrible qu’il a commis, reste un être humain. C’est pourquoi je ne suis pas d’accord avec cette phrase : « Oui, nous condamnons, oui ce type ne mérite ni compassion, ni même qu’en s’épanche sur son cas. » Je n’invite pas à ce qu’on ressente de la compassion pour lui. Mais comme toute être humain et comme tout citoyen, il a le droit qu’on s’épanche sur son cas.

    C’est un tueur, et il doit payer pour ça. Mais dans le respect de ses droits. Tous les lui enlever, ça revient à le considérer comme un objet et non pas comme un homme. Le raccourcit est facile, et on peut très vite en venir à considérer qu’on peut donc lui faire des choses abominables comme le tuer voire le torturer. En tant que personne luttant contre la peine de mort, je me lève contre ce genre de pensées. Même le criminel le plus horrible garde encore des droits civiques. Il a le droit à un avocat, à un psychologue et à un médecin qui sauront expliquer si trouble il y a, le soigner si besoin, que ce soit mentalement ou physiquement, et le punir si crime a été fait de son plein gré et en pleine conscience de ses actes.

    Je n’aime pas la déshumanisation des criminels qui, bien souvent, existent parce que la société les a créé. Il s’agit de s’interroger et de comprendre comment de tels actes barbares peuvent exister. Tout faire endosser à un homme sans se remettre en question, c’est nier ses propres défauts et croire qu’on est exempt de toute lâcheté. « On a la société qu’on mérite » a dit un philosophe. A méditer.

    Petit 2 : L’assassinat des adultes comme des enfants est abominable et le tourment des familles est sans doute effroyable. Mais je n’aime pas non plus cette manière qu’on a d’associer les enfants à la candeur. Rousseau a dit « l’enfant est naturellement bon, c’est la société qui le pervertit » et Voltaire à répondu « l’enfant est naturellement mauvais, il devient bon avec l’éducation ». Il est évident que les deux son vrais. Les enfants sont naïfs et dans leur naïveté peuvent être aussi bien touchants de gentillesse que cruels et monstrueux. Il suffit de voir comment certains enfants se traitent entre eux. Alors stop au culte de l’enfant pur et doux. Le fait que des enfants (et des adultes) aient été tués est suffisamment abominable comme ça. Il est donc inutile de rendre le crime encore plus horrible en faisant passer les enfants pour des êtres purs exempts de méchanceté.

    Petit 3 : Il est clair que préciser les origines de Merah était stupide et à visée raciste. S’il avait été juif, on ne l’aurait sans doute pas précisé sous peine d’être traité de néo-nazi. Laissons donc ses origines de côté.

    Conclusion : Les origines ethniques et l’atrocité des crimes de Merah ne sont plus les sujets à débattre à présent. Le plus important est de comprendre pourquoi une telle chose a-t-elle pu se produire, pourquoi et comment est-ce qu’on peut éviter un nouveau fait divers aussi tragique. Pour ça, IL FAUT se pencher sur la cas Merah, comprendre ses motivations, ce qui a pousser son empathie à disparaître au point qu’il puisse commettre plusieurs meurtres, analyser tout ça et essayer d’en tirer les bonnes conclusion afin d’éviter une nouvelle tragédie de ce type.

  7. domi05
    24 mars 2012 à 19:53 #

    Votre article est très beau et très vrai.

  8. Une lectrice
    24 mars 2012 à 19:53 #

    Merci pour cet article. Il faut arrêter de chercher à désunir les Français, quelle que soit leur religion, leur origine ou celle de leurs parents…

  9. The_Weasel
    24 mars 2012 à 20:00 #

    Entièrement d’accord avec deadalnix.

    On remarque le même phénomène concernant les victimes juives en général.
    Pourquoi les journalistes se sentent-ils constamment obligés d’en préciser l’origine juive, comme si chaque victime juive équivalait à autant de crimes antisémites ?
    Les juifs meurent du cancer aussi, comme tout le monde, ça ne fait pas du cancer un antisémite.

    Quand à votre argumentation, Guellaty, qui est de discréditer l’avis de deadalnix en disant : « Vous ne pouvez pas comprendre, vous n’êtes pas parent :un gamin c’est trop chou. », no comment.
    La loi est certes la loi mais vous m’expliquerez cependant en quoi un adulte a de bien meilleures capacités de défense qu’un enfant face à une décharge de UZI à bout portant.

  10. Thomas
    24 mars 2012 à 20:18 #

    Bof…

    C’est pas parce qu’on dit qu’il a fait ça « parce qu’il est musulman » qu’on stigmatise tous les musulmans, hein. On justifie ses actes par sa religion (qu’il suit d’une drôle de façon, je vous l’accorde) parce qu’on a rarement vu un chrétien ou un athée rejoindre Al-Qaïda… Il aurait été bouddhiste, je pense qu’il ne serait jamais tombé dans le piège de ce réseau terroriste et qu’il n’aurait jamais agit ainsi. Il aurait peut être fait d’autres conneries, mais elles auraient sûrement été différentes.

    Ne tombons dans le piège de la pudeur et du politiquement correct où les mots « musulman », « d’origine », etc sont à fuir pour la soi-disant raison que ça entraine à la stigmatisation et au racisme. Ne voyons pas le mal partout, c’est justement comme ça qu’on le crée.

    Bref, un « il a fait ça parce qu’il était musulman » ne vaut pas un « il était musulman donc il a fait ça ».

    • Incroyable
      25 mars 2012 à 08:19 #

      Merci Thomas . Je commençais à désespérer en lisant les posts précédents. Il n’y a rien de pire que de refuser de voir les choses telles qu’elles le sont. Et effectivement ce que vous dites ne reviens pas à condamner touts les mulsulmans ou tous les algériens… mais ça explique une partie de son parcours et de ses choix. Brevic ne s’est as entrainé en Afghanistant, ça ne l’a pas empeché d’accomplir son massacre. Il ajuste suivi un parcours que son education/environnement….

    • 25 mars 2012 à 11:07 #

      Ce n’est pas une question de politiquement correct. L’idée n’est pas de cacher le fait que cette personne soit musulmane. L’on constate juste une différence de traitement inquiétante.

      L’exemple de Breivik est malheureusement très révélateur. Pourquoi présente-t-on Merah sous les traits d’un extrémiste religieux musulman, alors que l’autre n’est pratiquement jamais présenter comme un extrémiste religieux chrétien ?

      En fait, et comme l’histoire l’a montrée à de multiples reprises, l’extrémisme religieux cause des drames. Toutes les religions sont concernées. Mettre en avant cet état de fait dans le cas de l’islam, et pas dans le cas d’autres religions, est une façon de communiquer qui ne sent pas très bon.

      • Thomas
        25 mars 2012 à 12:33 #

        Breivik n’a pas agit par conviction religieuse mais par conviction politique, hein… On a beaucoup parlé Breivik comme un « partisan d’extrême-droite », parce que sa religion n’avait pas réellement de lien avec ses actes.

    • karim guellaty
      26 mars 2012 à 11:23 #

      Oui il est effectivement musulman à la base. Mais on peut aussi remonter d’un cran, et dire qu’il est croyant. Et ainsi arriver à la conclusion que tous les terroristes ne partent pas du terreau de l’islam, mais aussi du judaïsme ou du catholicisme (les exemples sont multiples). Et nous pourrions alors conclure que finalement tous les terroristes ne sont pas exclusivement d’une religion mais sont tous croyants. Et facilement en déduire que finalement c’est la croyance en dieu qui amène au terrorisme. Je vous laisse imaginer le tollé d’une telle théorie ?!
      Alors plutôt que dire que DIeu est le dénominateur commun à tous ces agissements, disons que c’est plutôt la bêtise qui dénature un principe, une croyance pour en faire un alibi. Oui la bêtise doit se nourrir. Elle n’existe pas sui generis. Il faut qu’elle puisse détourner une idéologie. Là c’est l’islam, là c’est une religion. Mais ça aurait pu être une idéologie politique aussi. En bref, ce n’est pas la genèse le problème, c’est le détournement qui en est fait par la profonde et crasse bêtise.

  11. Guellaty
    24 mars 2012 à 20:18 #

    Vous vous méprenez, je ne cherche à décrédibiliser personne. Les enfants sont des personnes physiques particulièrement vulnérables. Que vous le vouliez ou pas. Et les crimes commis contre eux sont à ce titre plus sévèrement punis. Que vous le vouliez ou non. Et les crimes envers des personnes particulièrement vulnérables sont particulièrement odieux. Que vous le vouliez ou non. Curieux que vous ne le compreniez pas, et à défaut, surprenant que vous ne l’admetiez pas.
    Et je ne vois pas en quoi s’attaquer à des enfants constitue un piège. J’ai du passer à côté. Mettez ça si vous le voulez bien, sur mon immaturité intellectuelle, mes limites cérébrales.

  12. Paul LeePoulpe
    24 mars 2012 à 20:21 #

    Tout à fait d’accord. En revanche le fait qu’il soit musulman à un vrai rapport avec sa folie criminelle.

    • Pierre
      24 mars 2012 à 23:41 #

      Ben non. Il n’y a pas plus (ni moins) de criminels chez les musulmans.

      Au mieux je vous accorde qu’il a probablement été influencé par ses origines familiales pour exprimer sa folie meurtrière avec une djellaba plutôt qu’avec une chemise brune et le bras levé comme s’il avait été athée comme 75% des Français et 99% des fascistes. Ça n’aurait pas changé grand chose, peut-être même pas l’identité des victimes (il a vu des croisés et des Juifs, d’autres auraient vu des Arabes et des Juifs).

  13. Damien
    24 mars 2012 à 20:37 #

    Bonjour,

    Je reconnais que vous avez un certain talent pour l’écriture.

    Mais par contre pourquoi renier au journaliste le droit de parler de l’origine algérienne de Mohammed Merad, alors que vous finissez vos presentation (http://www.karimguellaty.com/p/mais-dou-vient-ce-serveur.html) sur l’origine arabe de vos enfants ?

    • karim guellaty
      26 mars 2012 à 11:26 #

      parce que mes enfants sont arabes, ils y vont régulièrement, mes parents y vivent, et moi-même j’y passe une semaine sur deux. l’autre tapé n’y est pas né, ni sejourne pas. Pire son propre père n’y est pas né non plus.
      Ceci pose une question fondamentale : à partir de quand , de quelle génération, de combien de génération on est français tout court. Quand a-ton arreté de dire par exemple une français d’origine viking ?

      • 1 septembre 2014 à 17:04 #

        This is the perfect way to break down this intfomarion.

  14. Une autre lectrice
    24 mars 2012 à 20:50 #

    Sans rentrer dans aucun débat, je voudrais juste apporter une petite précision technique. La présomption d’innocence n’existe que pour les personnes vivantes pouvant faire l’objet d’un procès. Il ne peut pas bénéficier d’une quelconque présomption d’innocence, mais il n’est pas présumé coupable non plus, sa culpabilité ne peut faire l’objet que d’un débat. Il ne sera jamais jugé, et donc jamais jugé coupable non plus.

    • Un algérien
      24 mars 2012 à 21:16 #

      Encore Merah. Messieurs les français faut être moins hypocrites. Dès qu’il s’agit d’un franco algérien qui obtient un ballon d’or, une médaille ou un prix international c’est un français mais dès qu’il commet un délit ca devient un algérien. Merah je ne peux pas le juger car je ne le connais pas, il n’est jamais venu en Algérie. Lui et son père sont nés en France, il a étudié dans une école française et vit dans une société française. Alors basta. Aux donneurs de leçons j’aimerais leur dire que je suis né en 1956 donc comme tous les algériens de ma génération sommes nés malgré nous français jusqu’en 1962 et c’est grâce à mes frères ainés qui ont combattu le colonialisme que l’on s’est rapproprié notre chère nationalité algérienne tandis que le père de Monsieur Sarkozy ne l’a obtenu qu’en 1975. Alors?

  15. Saile
    24 mars 2012 à 21:49 #

    Si on précise qu’il est d’origine algérienne, c’est parce que c’est un islamiste. C’est pour expliquer sa religion, l’islam , pas pour expliquer son crime. Evidemment l’islam n’est pas responsable de ce crime horrible. Mais c’est parce qu’il est musulman qu’il est islamiste, c’est tout. Même si on peut très bien être musulman sans être ni maghrébin ni arabe, c’est quand même plus rarement le cas en France. Donc c’est tout à fait logique qu’on précise ses origines. Et puis au contraire, je trouve que préciser son origine est plutôt si l’on voit les choses de la même manière que les médias (ce qui n’est pas mon cas), une manière d’atténuer la gravité de son crime: c’est un immigré donc il a des circonstances atténuantes.

  16. Thibaut
    24 mars 2012 à 22:07 #

    C’est vrai que l’origine du tueur n’apporte rien. Mais au contraire moi je pense qu’il ne faut pas s’arrêter au meurtre, mais en apprendre plus sur l’homme. Parce que l’humanité c’est pas comme une école privée où on dégage ceux qui font tâche. Je pense pas que cet homme soit né fou, et je pense pas non plus qu’on puisse imputer la faute uniquement à lui et son entourage. Au lieu de se réveiller sur son manque d’humanité à chaque horreur la France décide de se venger. On forme un tout mal agencé dont ce genre de types n’est qu’un symptôme qu’on veut cacher. Mais quand on y regarde bien la maladie est partout. Il n’y a qu’un coupable mais on est tous responsables.

  17. Frédéric
    24 mars 2012 à 23:00 #

    Jolie texte mais :

     » Par la stigmatisation insidieuse qui en est faite, le condamner, c’est condamner Mohamed Merah d’origine algérie  »

    Le problème vient surement du fait que de nombreux Français sifflent leur propre drapeau , et brandissent ceux du pays dont leurs parents sont d’ origine .

    C’est malheureusement là que tout se joue , ils se sentent plus du Magreb que de la France , donc force est de constaté qu’on les stigmatise « d’origine algérienne » , ils en sont un peu responsables , non ?

    Et je ne vois pas de solution pour changer cela , de nombreux jeunes français dont les parents sont nés en afrique du Nord , préfèrent supporter ou véhiculer leur appartenence à ces pays là plutôt qu’au leur ???

    • Pierre
      24 mars 2012 à 23:34 #

      « Nombreux » vous exagérez. Quelques uns. Trop. Mais pas « nombreux ».

  18. Pierre
    24 mars 2012 à 23:32 #

    Je suis français né en France de parents français, je suis blanc, catholique et je gagne plus que le salaire médian.

    Et je partage entièrement ce que vous écrivez ici.

    Même si je pense que si je le partage, c’est un peu parce que j’ai déjà rencontré des fous ou des malhonnêtes qui se réfugiaient derrière leur nationalité française ou une religion chrétienne feinte pour faire n’importe quoi. Peut-être que sans cela, je partagerais votre avis moins spontanément, malheureusement.

  19. arnaud
    25 mars 2012 à 00:00 #

    Au delà de sa candeur ou de sa vulnérabilité, tuer un enfant, c’est détruire toute sa famille.

    C’est quelque chose d’assez primal je suppose, quelque chose dont j’ai pris pour ma part conscience la jour de la naissance de mon premier fils: je ne me relèverais jamais plus difficilement de la perte d’un proche, que s’il s’agit d’un de mes enfants.

    Votre article est un beau point sur le i, on a effectivement bien dérivé du mauvais côté pour stigmatiser, aussi innocemment, toute une frange de la population.

    • Anonyme
      25 mars 2012 à 12:43 #

      Mais dans ce cas peu importe que l’enfant soit adulte ou pas. Tuer une personne, ça revient à détruire sa famille, même si cette personne a 30 ans. Pensez-vous que vous souffrirez moins si votre enfant se fait tuer alors qu’il aura 25 ans ? Je ne crois pas.

      Tuer une personne, enfant ou pas, c’est un acte horrible. Peu importe le sexe, l’âge, l’appartenance ethnique et j’en passe. Classifier les victimes dans des degrés d’horreur, je trouve que c’est d’un cynisme…

      Vous pensez que les militaires qui se sont fait tuer n’avaient pas de parents ? Allons !

  20. Marc
    25 mars 2012 à 01:29 #

    Article idiot! Évidemment que ces origines et sa religion sont importantes a préciser:
    Il a bien des revendications liées a ses origines pour expliquer ces gestes inhumains au possible! Bref comment éviter de parler des problèmes de fond: pourquoi la religion musulmane entraine une telle haine envers l’occident et les juifs de la part de certains fidèles ? Peut être question à poser pour tous ces musulmans qu’on entend trés peu condamner avec force ces horreurs.
    Qui a revendiqué les attentats de Bali, du 11/9, de Londres, de Madrid etc.. sans compter ceux que j’oublie?

  21. Mélanie
    25 mars 2012 à 02:14 #

    Je ne connais pas ce site, je ne connais pas l’auteur… un grand MERCI pour ces mots juste ! Je viens de lire un bon nombre de commentaires qui me choquent, qui gâchent un peu mon soulagement de lire enfin ce que je ressens… je ne vais garder que le meilleur de ma visite sur ce site : VOTRE ARTICLE POINT

    • karim guellaty
      26 mars 2012 à 11:27 #

      merci infiniment !

  22. Olivier
    25 mars 2012 à 06:21 #

    Si je ne me trompe pas, il avait la nationalité algérienne. En effet :
    CHAPITRE II – DE LA NATIONALITE D’ORIGINE

    Article 6
    Est de nationalité algérienne, par filiation:
    (1) l’enfant né d’un père algérien;
    (2) l’enfant né d’une mère algérienne et d’un père inconnu;
    (3) l’enfant né d’une mère algérienne et d’un père apatride.

    Du coup, pour être très juste, on aurait dû dire : franco algérien.

  23. Toy
    25 mars 2012 à 07:53 #

    Bonjour,

    c’est l’éternel débat des origines et de l’appartenance ou non à une culture, une religion ou encore une société. Amin Maalouf l’exprime très bien dans « Les identités meurtrières » lorsqu’il dit : L’identité ne se compartimente pas, elle ne se répartit ni par moitiés ni par tiers, ni par pages cloisonnées ».

    Mohamed Merah est Mohamed Merah, on ne peut pas demander à quelqu’un si il se sent plus Français qu’Algérien, plus Turc que Tunisien ou autre, ce serait mettre sous verrou toute culture externe et stigmatiser la principale…

    Toy (Français, mais pas trop, 1,82m mais ça dépend, révolté contre la stigmatisation.)

  24. 25 mars 2012 à 08:53 #

    « tout les français, quels que soient leurs origines »

    Deux belles fautes. Il faut écrire: « tous les français » et « quelles que soient leurs origines ». Je passe sur les fautes dans les commentaires, il y en a trop.

  25. toulouse
    25 mars 2012 à 09:25 #

    Un arabe restera un arabe.

    • Toy
      25 mars 2012 à 09:35 #

      Troll spotted

  26. Weez
    25 mars 2012 à 11:30 #

    Bonjour M. Guellaty,

    A la première lecture de votre article, je ne savais pas où situer votre propos entre la bien-pensance à œillères et la malhonnêteté intellectuelle, en raison de certains raisonnements avec lesquels je ne suis pas totalement d’accord.
    Mais à la deuxième lecture, j’avoue que vous avez raison sur le fond…

    Pour commencer avec les points de désaccord :

    « Mohamed Merah est français. Mohamed Merah n’est pas d’origine algérienne. Il n’est pas, à l’origine, algérien. »
    « Non, ne l’affabulez [ou plutôt affublez ?] pas d’une origine algérienne, qui ne concerne que ses parents »

    Si ses parents sont algériens, d’un point de vue strictement logique, vos deux phrases citées ci-dessus sont fausses :
    – ses parents sont algériens, donc ils ne sont pas « d’origine algérienne » : ils sont algériens, point.
    – ses parents sont algériens, donc Mohamed Merah est bien d’origine algérienne, par ses parents.
    Le fait qu’il soit né, qu’il ait grandi et vécu en France fait bien de Mohamed Merah un français. Mais ne lui retirez pas son origine algérienne !

    Par ailleurs, vous ne pouvez pas non plus nier que cette origine algérienne a eu une influence sur le personnage qu’il est devenu : avant de se radicaliser, d’où pensez-vous que provienne son goût pour l’Islam ? La réponse est pourtant évidente : de la culture familiale, transmise par ses parents, dont la confession musulmane fait partie.
    Il est évident que cet élément n’explique en rien le passage à l’acte de Merah. Néanmoins elle explique en partie le terreau sur lequel s’est développé son radicalisme, surtout lors de son séjour en prison.

    Votre sophisme sur les individus d’1,82m n’y changera rien : l’origine algérienne de ses parents reste un élément (parmi tant d’autres) qui a eu une influence sur le personnage qu’il est devenu.
    Néanmoins, cette influence reste à minimiser : l’origine algérienne n’explique pas l’origine du mal, c’est indiscutable, ce n’est qu’un élément de contexte.

    Là où je vous rejoins, c’est la juxtaposition fallacieuse de son origine à l’adjectif « criminel », que l’on retrouve fréquemment dans les médias, qui constitue un raccourci tout à fait déplorable, comme vous le soulignez, et insinue comme un lien de cause à effet, au demeurant absurde.

    Il faudrait décrire Mohamed Merah comme un criminel, certes ; déséquilibré, oui ; mais aussi comme fondamentaliste religieux et islamiste radical. Il faut appeler un chat : un chat.
    De la même manière qu’Anders Behring Breivik est un criminel déséquilibré de l’extrême droite chrétienne.

    Et comme vous le dites très justement : « Nous devons tous être unis contre ce type d’individus ».

  27. M-
    25 mars 2012 à 11:37 #

    « Je suis français par ma mère, musulman de culture, tunisien par mon père et humain par mon espèce. Et j’ai mal partout. »
    Brillant.

  28. toulouse
    25 mars 2012 à 11:56 #

    Demandez donc a mohamed merah si il était fière d’être français ou algérien, et d’apres vous qu’aurait il répondu? j’opterais pour la seconde réponse.

  29. toulouse
    25 mars 2012 à 11:59 #

    c’est d’un ridicule

    • Toy
      25 mars 2012 à 15:25 #

      Il était simplement fier de sa religion, et pensait rétablir un pseudo-équilibre, rien de plus, malheureusement, ça n’a pas eu l’effet escompté…persuadé qu’on en fait un martyr un peu plus loin… Et on aurait raison de ne pas se réjouir de la mort de cet homme… on ne devrait pas se réjouir de la mort tout court. Et pour les sympathisants de la peine de mort, vous deviendriez aussi bestial que les actes qui sont reprochés.

      On en peut pas souhaiter la mort de quelqu’un ou alors on est pas conscient des valeurs humaines logiques.

      Allez, je vais manger mon bacon moi, à bientôt.

  30. Cithare
    26 mars 2012 à 23:14 #

    Je suis obligée de vous contredire : certes Mohamed Merah était français, mais il était également algérien depuis sa naissance, il avait été déclaré au consulat algérien et avait un passeport algérien. Nous apprenons d’ailleurs par sa famille « qu’il détestait la France »…
    C’est un fait. Cela n’explique pas ce qui s’est passé, mais c’est bien un franco-algérien qui a commis ces crimes.

  31. Marie
    27 mars 2012 à 05:52 #

    « Mais Mohamed Merah est français. Mohamed Merah n’est pas d’origine algérienne. Il n’est pas, à l’origine, algérien. »

    ___________

    Mohammed Mérah est né algérien et a la nationalité algérienne.

    Le fait qu’il soit né en France et ait obtenu par la suite la nationalité française (tout en gardant également la nationalité algérienne) n’enlève rien à ce qu’il était.

  32. Marie
    27 mars 2012 à 11:50 #

    « Je suis français par ma mère, musulman de culture, tunisien par mon père et humain par mon espèce. Et j’ai mal partout. »

    Grande différence avec moi. Car je suis française par ma mère et Amour de mon pays, Chrétienne de Baptême et par Foi, vaguement marocaine par mon père (qui est lui, né marocain et musulman) mais seulement, avant tout et UNIQUEMENT française.

    Je suis née en France, je suis allée à l’école de ce pays, j’ai grandi dans ce pays. J’aime mon pays LA FRANCE, sa Culture, son Histoire, sa Gastronomie etc…

    Je ne me revendique que Française. Je n’ai aucune autre nationalité et je n’en veux pas. Même pas pour payer les billets d’avion moins chers (et oui, les b-nationaux ont des avantages par Air-France, ils ont les billets d’avions beaucoup moins chers pour aller dans leur autre pays)

    • guellaty
      27 mars 2012 à 18:16 #

      Soit. C’est votre droit. n’est ce pas le mien que de me sentir également tunisien ? j’y ai vecu, j’y vais une semaine sur deux. et quand bien même, n’ai je pas le droit de me sentir aussi tunisien ? Mon père l’est, ma mère est française. pourquoi choisir. la vie m’a proposé deux cultures, deux richesses, à quel titre, sous quel pretexte devrais-je renoncer à l’une des deux ?
      par ailleurs, l’offre Ai France dont vous parlez m’interesse beaucoup et je n’en ai jamais entendu parler. pourriez vous m’en dire plus ?!! (vous confondez, il s’agit d’offres de tours opérator et non d’air france)

  33. Salva
    28 mars 2012 à 08:34 #

    Et si, il était algérien, il avait un passeport l’attestant.
    La volonté de son père de le faire enterrer en Algérie, de plus, en dit suffisamment sur son sentiment d’appartenance à la France. Son discours est également clair: il voulait punir la France.
    C’est sûr que les bien penseurs se précipitent, effrayés qu’ils sont, pour essayer d’endiguer la vérité. Mais c’est se battre contre des moulins, la vérité, tout le monde la comprend, même ceux qui n’osent pas la dire. Et rien ne sert de se parer d’oreillères supplémentaires, ce que vous ne voyez pas existe quand même…

  34. Marie
    28 mars 2012 à 18:51 #

    Vous êtes donc français à mi-temps :-)…

    Moi je suis française à plein temps. Je ne suis pas française quand cela me chante.

    Je ne suis pas une intermittente de la nationalité française. Mon pays vaut mieux que cela.

    Et, la vie propose de découvrir d’autres cultures sans pour autant être métis. Vous n’avez, de ce fait, pas plus de « richesses » que qui que ce soit. Il suffit de voyager. Pas besoin, par ailleurs, d’aller à l’étranger pour cela. La France est riche de ses terroirs.

    De plus, je préfère connaître à fond au moins UNE culture (si tant est que cela soit possible) plutôt que de me disperser.

    Tiens les tours opérator propose aussi des réductions ? Ça vaut le coup (financièrement) d’être bi-national :-)

    Mais, bon, l’amour de son pays ne s’achète pas.

    • guellaty
      28 mars 2012 à 19:49 #

      je ne suis pas 50% de chaque nationalité, mais 100% de chacune. j’ai deux pays, comme j’ai deux parents, et j’aime les deux, autant l’un que l’autre.
      Alors quoi ? avoir plusieurs enfants induit des les aimer chacun en time share ? Non Mademoiselle, ou Madame, l’amour de son pays, comme l’amour pour ses parents ou ses enfants sont des amours exponentiels. Cet amour ne se divise pas, il se multiplie. je ne suis pas metis non plus.

      Et pardon du peu, si vous estimez pouvoir découvrir une culture lors d’un voyage d’agrément, nous n’avons pas la même conception de la culture. A quelques 40 ans, dont 20 ans dans chaque pays, j’estime ne pas encore avoir fait le tour de chacune d’elle, et une vie ne me suffira pas à appréhender 30 siècles d’histoire pour chacune d’elle.

      enfin, effectivement, vous avez bien raison, restez enfermée en france, il y a tant à y découvrir. Ne vous ouvrez pas sur le monde, il y a tant à y avoir peur. La terre est ronde, et la France est un hexagone. Tout ce reste du domaine de la geométrie. Le fait est que pourtant … elle tourne… 😉

  35. Marie
    28 mars 2012 à 20:04 #

    Hé on se calme :-)

    Vous avez 40 ans ? J’en ai 47.
    Je reste enfermée en France ? Qu’en savez vous ? J’ai peur ? Mais de quoi ?

    Vous semblez assez énervé. Cool Raoul :-)

    Vous venez avec votre article nous faire la morale. Vous affirmez des choses qui se sont avérées fausses.

    Vous dites aimer la France ? En affirmant que ce tueur (qui soit dit en passant haïssait la France (mais aimait toucher l’argent des français) était FRANÇAIS et surtout pas algérien.

    Et bien désolée pour vous mais il était algérien d’origine algérienne.

    Vous osez dire : « Oui nous nous excusons car nous, français, avons enfanté d’un monstre. »

    Comme si les français qui ont passé leur temps à payer pour ce criminel avaient une quelconque responsabilité dans ses actes.

    Vous vous êtes planté. C’est tout. :-)

    Ne prenez pas VOS affirmation pour la réalité. Être français c’est être français tout le temps et partout. Pas français à mi-temps.

    Au fait, si Mérah était né en Japon, vous diriez qu’il est japonais ? Cela les ferait bien rigoler les japonais :-)

    Bye

    • Fabrice Epelboin
      31 mars 2012 à 02:27 #

      Comme si les français qui ont passé leur temps à payer pour ce criminel avaient une quelconque responsabilité dans ses actes.

      Nan… bien sûr Marie… la France ne porte aucune responsabilité quant au ressenti d’un algérien vis à vis de la France…

      Oh. Wait.

      http://memoires-algerie.org/map/all/

      • Marie
        31 mars 2012 à 06:02 #

        Non absolument aucune responsabilité. Et si ces algériens ont de la rancune envers la France (mais pas envers l’argent des français) pourquoi viennent ils en masse dans mon pays ?

        Et puis, que je sache, après la seconde guerre mondiale les français n’ont pas émigrés en masse en Allemagne.

        De plus il y a eu la guerre d’Indochine et, bizarrement on entend très peu parler des Indochinois (Vietnamiens) et de leur « ressenti » par rapport à la France.

        Et pour votre information, si il y a eu colonisation c’est bien pour mettre fin aux exactions des barbaresques qui venaient se servir (en autre) en esclaves BLANCS et Chrétiens.

        Alors peut être que les français ont également un « ressenti » par rapport aux algériens. Il serait fortement utile que les dits algériens fassent leur Méa Culpa.

        Pour finir, les Italiens ont colonisés la Gaule pendant des siècles. Il semble que les français n’ont pas de ressenti particulier face aux italiens.

  36. 9 avril 2012 à 22:31 #

    Merah était français, Merah était algérien de par la loi française, de par la loi algérienne.
    La nationalité algérienne se transmet par le sang jusqu’à la fin des temps…
    La nationalité tunisienne se transmet de père en fils…
    La nationalité israélienne se transment par la mère…
    La pluri-nationalité est une curiosité française.
    Dans les tueries de Montauban et Toulouse, les tués et le tueur souhaitaient se faire enterrer hors de France.
    De fait, ( post mortem) ce fait divers n’est-il pas (sauf l’école et l’uniforme) étranger à la France ?
    Qu’est-ce qui fait fuir les morts de France vers l’Afrique et Israél ? La terre de la religion ? Les quelques 6 ou 7 millions de juifs et de musulmans français sont-il condamnés à s’exiler les pieds devant ?
    Vaste débat !

  37. Musulman Marocain et Francais
    16 novembre 2014 à 14:22 #

    =>Marie
    Voila un beau prénom…
    Sortir de « ton » pays t aidera a ouvrir ton esprit vieux de 47ans mais qui en parait soit beaucoup plus soit beaucoup moins.
    Parler d Indochine, du Vietnam…en insinuant que ces gens n ont pas broncher donc les Algériens ne doivent pas avoir de sentiments faces a ce que la France a fait chez « eux ».
    Pour l immigration de « masse »(expression politique d extreme droite) c était vrai lorsque ces braves africains sont venus avec leur bras car dans « ton » pays c etait pas trop ca…
    Laisse moi deviner, Marie tu partage la garde de tes enfants, tu travaille dur pour joindre leq deux bouts et on t as mis en tete que c etait la faute de l Islam et de l immigration de masse…
    En tout cas tres fier et surtout content d avoir eu une double culture. C est une chance! Autant d etre Francais que Marocain.
    Quant a vous… QUELLE VIE DE MERDE!
    Monter au ciel et redescendez, ca ne changera rien je suis Francais au meme titre que vous et Mohamed Merah etait francais avant d etre victime de la peine de mort normalement abolie.

Laisser un commentaire