Les USA invectivent les marchands d’armes numériques sur Twitter #netfreedom

Le département d’Etat Américain met en garde les marchands d’armes numériques au sujet des droits de l’Homme.

Forbes est l’un des principaux magazine économique américain, fondé en 1917 par Bertie Charles Forbes. C’est un pionnier du ‘datajournalisme’, qu’il a initié à travers la publication annuelle de listes qui ont fait son succès (notamment la liste des hommes les plus riches de la planète). [wikipedia]

Faites attention à ce que vous dites, vendeurs de technologies de surveillance, les combattants de la liberté d’Hillary Clinton vous écoutent. Mercredi dernier, le conseiller principal pour l’innovation au sein du Département d’Etat Américain, Alec Ross, qui travaille sous les ordres directs de la Secrétaire d’Etat Hilary Clinton, s’en est pris à Jerry Lucas, le PDG de Telestrategies, la société qui organise chaque année la conférence sur la surveillance organisée par ISS World sur Twitter.

Andy Greenberg
Je couvre les sujets touchant à la sécurité de l’information et à la vie privée pour Forbes depuis 2007, en passant souvent par divers truc techniques comme les switches, les serveurs, les supercomputers, la recherche, la censure en ligne, les robots et la Chine. Mes écrits favoris sont ceux où la réalité ressemble à la science fiction, mes sources préférées sont souvent issues de la recherche
. [profil]

« Le directeur du ISS World Surveillance Show devrait être plus réfléchi sur les conséquences de ses opinions ».

Lucas, dont la société organise chaque année à Washington le salon qui réunit les acteurs clés des technologies de surveillance de l’Internet et de la téléphonie mobile, a été cité par le Guardian mardi dernier, affirmant qu’il ne se sentait pas concerné par le fait que ces technologies soient utilisées dans des régimes répressifs.

« Certains pays utilisent-ils ces technologies pour supprimer leur opposition politique ? Oui, il faut reconnaître que c’est vrai . Mais est-ce aux marchands de technologies de dire quels en sont les bons et les mauvais usages ? » a confié Lucas au Guardian.

« Ce n’est pas de mon ressort de déterminer qui est un mauvais pays et qui est un bon pays. Ce n’est pas notre affaire, nous ne sommes pas politiciens… Nous sommes une entreprise qui cherche à faire des profits. Notre activité consiste à créer le cadre d’une rencontre entre des pays et des entreprises qui créent des technologies de surveillance. »

« Avec tout le respect qui vous est dû, Mr. Lucas, des gens sont torturés et la vente de ces produits peut avoir des conséquences sur leur vie, des conséquences mortelles », tacle Alec Ross sur Twitter mercredi, désignant à Lucas un discours d’un des ses collègues sur le développement des principes du secteur privé sur les droits de l’Homme en ligne.

Ross et son ancien collègue Jared Cohen, qui a quitté le gouvernement pour entrer chez Google, a joué un rôle clé au sein du Département d’Etat en défendant vigoureusement la liberté sur Internet, et a entre autre développé et financé le développement d’outils visant à contourner la censure et à protéger l’anonymat en ligne.

ISS World, qui interdit aux journalistes d’assister à la conférence, a soulevé un tollé en affichant des sponsors tels que Gamma International, une société britannique qui commercialise le spyware FinFisher, utilisé par le régime de Hosni Moubarak après la révolution égyptienne.

D’autres entreprises présentes à l’ISS World ont récemment fait l’objet d’un examen minutieux pour avoir elles aussi vendu des outils de censure et d’espionnage à des régimes autoritaires: ainsi, Narus, une filiale de Boeing spécialisée dans la cybersécurité et la surveillance numérique, a vendu sa technologie au gouvernement libyen.

Cisco, de son coté, a vendu des équipements de censure et d’espionnage à la Chine, et l’entreprise de sécurité réseau Bluecoat a récemment admis que la Syrie a utilisé ses équipements de surveillance et de filtrage.

(merci à Chris Soghoian)

_________________________

Traduction collaborative faite par des internautes anonymes du monde entier (stat)

Source : Forbes

Auteur : Andy Greenberg

Tags: , ,

Aucun commentaire pour l'instant.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.