Internet à l’oeuvre pour le droit des Tunisiennes : une pétition pour l’égalité

Les Tunisiennes utilisent un nouveau mode d’expression pour défendre leurs droits : Internet… et elles font le buzz.

Le lendemain de l’adoption du projet d’article 28, une pétition apparaissait sur avaaz. Adressée à l’Assemblée Constituante, elle exige l’abrogation de cet article qui introduit pour les femmes « le principe de la complémentarité avec l’homme au sein de la famille et en tant qu’associée de l’homme dans le développement de la patrie », et annule celui d’égalité réelle.

L’engouement a été tel qu’au soir du 13 août, Fête nationale de la femme, la pétition comptait déjà près de 19 000 signataires.

Depuis, femmes (et hommes) de Tunisie (et d’ailleurs) ne cessent de relayer l’information sur les réseaux sociaux, et les participations ont atteint le rythme effréné de 3000 nouvelles signatures par jour.

Une lutte qui prend aussi la rue. Hier soir, des milliers de femmes ont défilé sur l’avenue Mohamed V, de la Place du 14 janvier au Palais de Congrès. Et si un cordon de policiers barrait l’Avenue Bourguiba, où la manifestation était interdite, il n’a pas gâché la fête.

Le mot d’ordre : « La Femme tunisienne, symbole de la République ». Les cris : « Egalité dans les droits et les devoirs », « Pas touche à nos droits » ou « La constitution est garante des droits des femmes ».

A l’heure où nous publions cet article, l’objectif premier des 20 000 signatures est dépassé. La mobilisation, forte, rapide, a traduit une véritable implication des Tunisiennes pour leurs droits et, cette fois encore, Internet en a été le vecteur.

Mais une pétition en ligne, aussi fédératrice soit-elle, peut-elle vraiment faire pression sur les députés ?

En attendant, Signez !

Tags: , , , , , , , ,

Trackbacks/Pingbacks

  1. 13 août – Journée de la femme | المتجولة - 14 août 2012

    […] article paru chez Fhimt ici. Today Leave a comment […]

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.