Un « serious game » pour enseigner la révolution


Fast Company est l’un des principaux média focalisé sur l’innovation dans les secteurs des technologies, de l’ethnomics (ethique économique), du leadership et du design. Ecrit pour, par et à propos des leaders les plus innovants du monde des affaires, FastCompany initie des reflexions en dehors des cadres de pensée habituels et imagine l’innovation.

Vous voulez faire la révolution ? Téléchargez la dernière édition de ce simulateur destiné à enseigner l’art de la révolution non violente, désormais disponible dans une version spécialement dédiée au Moyen Orient conçue pour aider à faire perdurer le printemps arabe.

Les révolutions peuvent survenir n’importe où, comme on l’a vu en Tunisie et en Egypte en début d’année. Mais leur apparente spontanéité ne doit généralement rien au hasard : elles sont le résultat d’une implacable organisation, d’une persévérance sans faille et d’une stratégie bien établie.

Récemment, un jeu vidéo appelé PeoplePower a été mis à jour afin d’inspirer et d’entrainer la nouvelle génération de révolutionnaire en lui enseignant les tactiques et les compétences stratégiques nécessaires au déclenchement et au bon déroulement de mouvements de contestation non violents.

Le jeu, qui lors de sa sortie en 2006 s’appelait « A Force More Powerfull », et été complètement révisé afin de s’adresser aux populations vivant dans des régimes répressifs et dans des zones pauvres de la planète, en particulier dans le Moyen Orient. Les fonctionnalités les plus innovantes permettent aux joueurs de construire leur monde virtuel afin de les façonner à l’image de leur pays et aux caractéristiques de leur gouvernement, créant par là même une plateforme ouverte destiné à l’apprentissage du changement politique.

PeoplePower vous met dans la peau d’un « leader d’un mouvement populaire […] luttant contre des adversaires qui contrôlent la police, l’armée, l’administration et même les média. Les seules armes dont vous disposez sont vos compétences en matière de stratégie et votre ingéniosité ». Vous êtes dans l’obligation de canaliser et d’organiser la population afin de défendre les Droits de l’Homme et arracher votre liberté des main d’un dictateur, d’un occupant, et d’un régime corrompu.

[slideshow id=1]
(cliquez sur l’image pour faire défiler les screenshots)

PeoplePower est une version radicalement différente et simplifiée de la précédente version du jeu. Téléchargeable sur internet (la version précédente n’était disponible que sur CD), d’une taille plus réduite (55Mb au lieu de 750Mb), et codée de façon à tourner sans problème sur un matériel bas de gamme tel qu’on en trouve dans de nombreuses régions sous développées de la planète. Des versions en arabe, en farsi, en espagnol et en russe seront disponibles d’ici peu et s’ajouteront à la version anglaise, assure The International Center on Nonviolent Conflict et York Zimmerman Inc, qui a développé le jeu.

Pour ceux qui vivent en Afrique, en Amérique Latine et dans des pays Arabes, la nouvelle version du jeu leur semblera bien plus familière. « La dimension culturelle dans le jeu est négligeable » écrit dans un email Steve York, l’un des développeurs. « Toutefois, nous adaptons les scénarios, en particulier pour le Moyen Orient ». Le nom et l’apparence physique des personnages ont été changé, tout comme les typologies des institution qui sont proposées, afin de s’adapter à la culture locale et à l’Histoire contemporaine ».

En fin de compte, l’objectif de PeoplePower est d’impacter bien au delà de ceux qui y joueront. Durant un récent voyage en Egypte, York a réalisé que ceux qui avaient accès à un ordinateur interagissaient avec ceux qui n’en disposaient pas afin de jouer ensemble, même quand ils ne disposaient pas d’une version utilisant leur langue natale. « Leur nombre était réduit, mais encourageant », écrit York. La prochaine étape du printemps arabe viendra peut être de gamers activistes.

Michael Coren est un journaliste basé à San Francisco. Il contribue régulièrement à Fast Company, Foreign Policy et d’autres publications sur des sujets touchant à l’intersection des sciences, de l’économie et de l’environnement. Il a débuté sa carrière dans des journaux tels que le San Jose Mercury News. Il a rejoint le journal cambodgien Phnom Penh Post en tant que reporter et en est devenu par la suite le rédacteur en chef après avoir reçu le Luce Fellowship pour ses reportages en Asie. Depuis, il est producteur des sujets concernant les sciences et l’environnement pour CNN.com.

Article original en anglais

Photo d’ouverture de elomeda2

Tags:

6 Réponses à “Un « serious game » pour enseigner la révolution”

  1. 17 août 2011 à 11:40 #

    C’est nul : c’est un jeu payant, le but, c’est de faire de l’argent. S’ils avaient réellement l’esprit révolutionnaire, il serait sous licence GPL.
    L’Armée US, elle diffuse ses jeux gratuitement (www.americasarmy.com), le but c’est de recruter!

Trackbacks/Pingbacks

  1. Un « serious game » pour enseigner la révolution | Fhimt.com | APPRENTISSAGES | Scoop.it - 27 août 2011

    […] Un « serious game » pour enseigner la révolution | Fhimt.com Fast Company est l'un des principaux média focalisé sur l'innovation dans les secteurs des technologies, de l'ethnomics (ethique économique), du leadership et du design. Ecrit pour, par et à propos … Source: http://www.fhimt.com […]

  2. Un « serious game » pour enseigner la révolution | Fhimt.com | Jeux sérieux en formation | Scoop.it - 31 août 2011

    […] Un « serious game » pour enseigner la révolution | Fhimt.com Fast Company est l'un des principaux média focalisé sur l'innovation dans les secteurs des technologies, de l'ethnomics (ethique économique), du leadership et du design. Ecrit pour, par et à propos … Source: http://www.fhimt.com […]

  3. Un « serious game » pour enseigner la révolution | Fhimt.com | Ecrire Web | Scoop.it - 31 août 2011

    […] Un « serious game » pour enseigner la révolution | Fhimt.com Vous voulez faire la révolution ? Téléchargez la dernière édition de ce simulateur destiné à enseigner l’art de la révolution non violente, désormais disponible dans une version spécialement dédiée au Moyen Orient conçue pour aider à faire perdurer le printemps arabe. Source: http://www.fhimt.com […]

  4. Un jeu vidéo pour apprendre à faire la révolution - 13 septembre 2011

    […] le rappelle le site tunisien d’information né pendant la révolution arabe Fhimt.com, People Power est en fait la deuxième mouture de A Force More Powerfull, un titre sorti en 2006 et […]

  5. Un « serious game » pour ... - 3 novembre 2014

    […]   […]

Laisser un commentaire